2018

Riche début d’année

Beaucoup de nouvelles choses cette année, et nous ne sommes qu’en janvier !

Nouveau site pour une nouvelle vie

L’entreprise où je travaille renouvelle son site web, avec toutes les questions de communication et techniques que cela entraîne. Donc voici en quelques mots l’analyse de projet que l’équipe web a effectué avant de choisir une technologie.
Les contraintes étaient les suivantes :

  • Éditable par une personne non membre de l’équipe web, grâce à une interface d’administration
  • Multilingue

D’un point de vue technique, j’ai proposé l’usage d’un CMS, et non de symfony3 qui aurait nécessité de développer des fonctionnalités triviales pour la plupart des gestionnaires de contenu. Nous avons opté pour Grav, qui fonctionne uniquement grâce à des fichiers textes, sans base de données donc, et qui propose une interface d’administration intégrée. Pourquoi pas Wordpress me demanderez-vous ? La réponse est simple et n’engage que mon point de vue, Grav permet de créer des type d’objet de manière simple alors qu’un plugin (ACF) est nécessaire pour WP. De plus, il offre une gestion de SASS et Twig native ; l’absence de base de données permet un déploiement plus simple, même si ce choix doit prendre en compte le volume de donnée apparaissant sur le site.
Le but n’est pas de faire bêtement la promotion de Grav, Wordpress a beaucoup d’avantages pour lui, notamment sa flexibilité, puisqu’il permet notamment à des non-développeurs de pouvoir se faire un site de manière assez simple, tout en étant tout à fait extensible pour convenir à des spécialistes.

Angular, Ionic et compagnie

Nous avons récupéré un projet d’application dévloppé dans un premier temps par un autre développeur : une application mobile servant à nos congrès. Le projet s’est déroulé en plusieurs étapes :

  • Construction du site desktop
  • Création d’une API Rest grâce à FOSRestBundle
  • Adaptation de l’application

En effet, nous avions déjà utilisé l’application sur notre ancienne architecture de site l’année dernière, mais nous avons ensuite migré vers Symfony3 pour uniformiser techniquement toutes les plateformes.
Je débute complètement avec Ionic et Angular2, ma première approche a donc été de me renseigner sur l’écosystème de création d’application mobile. Dans ce genre de cas j’essaie d’aller de la structure : le build system, le déploiement, au code en lui-même. En effet je préfère passer du temps à comprendre le fonctionnement global de la chaîne puis me rapprocher de ce que je connais au moins de loin : les fonctionnalités de l’application.
Reprendre le travail de quelqu’un d’autre est une tâche intéressante puisqu’elle me force à réfléchir à ce que je dois faire exactement, adapter l’application et non la re-développer et perdre beaucoup de temps. De plus c’est une expérience qui permet un apprentissange “en douceur” d’une technologie, même si la découverte de l’environnement mobile n’a pas été facile au premier et me réserve quelques surprises j’en suis sûr !

Et une bonne année ;).